Le fétichisme des oreilles de Julia

Le fétichisme des oreilles n’est pas forcément abordé de manière récurrente. Il peut sembler non associable avec les termes relations sexuelles et orgasmes. Pourtant, me familiariser avec ce fétiche sexuel a été pour moi une découverte savoureuse.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Julia, j’ai 25 ans, je suis étudiante et j’ai actuellement un copain.

Ça faisait déjà quelque temps que je me questionnais sur le fétichisme des oreilles suite à une vidéo que j’avais vue toute seule dans ma chambre. Une amie m’avait également parlé de ce fétiche et cela avait vraiment éveillé ma curiosité. De plus, j’avais envie de pratiques sexuelles différentes.

Des léchouilles par-ci, des suçotements par-là, pour moi qui adore le sexe et tout ce que cela englobe, c’était un truc à tester rapidement. Je crois même que ça m’obsédait.

Le fétichisme

Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais pour moi, le fait de voir cette partie du corps, à nu, est une source d’excitation, surtout quand je m’imagine la scène. Selon moi, le fétichisme des oreilles s’assimile à jouer et flirter avec les sens. Certes, les oreilles ne sont généralement pas associées au plaisir érotique, mais pour moi, elles représentent véritablement une source d’excitation.

Le fétichisme des oreilles, c’est quoi ?

Des bruitages et picotements, des caresses, une succion délicate ou vigoureuse, tout est bon pour aller à fond dans l’excitation. Que ce soit l’ouïe, le toucher, le goût, l’odorat ou la vue, je vous assure que chaque sens y trouve son compte.

Alors, n’allez pas juger trop vite ou mal les fétichistes des oreilles. D’après moi, on peut tout à fait adorer le fétichisme sexuel « classique » et avoir une curiosité pour le fétichisme des oreilles jusqu’à l’obtention d’un plaisir total. Eh oui, le désir est propre à chacun. Si certains trouvent de l’excitation et du plaisir dans le BDSM, les pieds, les chaussures, le latex ou encore le cuir, d’autres apprécient les oreilles, tout comme moi.

Longues, larges, grosses, charnues, pointues... Rien que d’écrire ces mots, je peux vous dire que cela me titille. Je parle des oreilles, je précise. Enfin, quoi que. En plus des oreilles, j’avoue apprécier les accessoires dont les boucles d’oreilles.

Ma première expérience de fétichisme d’oreilles, une pure et divine réussite

Un jour, je suis allée en boîte avec des copines, histoire de décompresser de ma période d’examens. Le décor est très simple à imaginer : Je dansais, je chantais, j’étais à fond dans l’ambiance. Ça faisait des jours que mon copain était parti en déplacement et que mon clitoris se sentait un peu seul, malgré ses jouets. Toute excitée depuis plusieurs jours, j’avais un besoin urgent de contact. Quand je dis contact, je parle de pouvoir mettre en application ce que j’avais vu sur les oreilles. Ne vous méprenez pas. Je n'avais pas pour envie de tromper mon mec.

Marco s’est approché de moi. J’ai dansé avec lui.

Vous savez ce qui se passait dans ma tête ? « Et si je lui mordillais le lobe. En plus, il est bien gros ».

J’avais vu et lu qu’une telle scène pouvait potentiellement provoquer des picotements agréables et déclencher des sensations particulières.

Alors, comment lui faire comprendre que je voulais lui sucer le lobe et qu’il suce l’un des miens en retour ?

J’ai relevé mes cheveux et approché ma nuque de son visage, délicatement. Je crois que tout mon visage criait « suce mon oreille, vite ». Attendez, n’allez pas croire que j’allais l’embrasser, j’ai un copain. 🤭

J’ai gratté mon lobe et j’ai en quelque sorte montré le chemin.

Il a rapidement compris et a commencé à caresser mon cou. Marco était peut-être lui-même fétichiste des oreilles. Il a passé ses lèvres sur ma nuque, j’ai tourné légèrement la tête et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à être excitée. Il a d’abord léché mon lobe, avant de l’insérer dans sa bouche puis d’exercer cette fameuse succion que j’ai envie de qualifier d’orgasmique. Si j’étais un mec, je dirais même plus que c’est bandant. C’était sûr que dans un sens, cette scène allait nous faire interagir sexuellement, mais sans pénétration.

Ça ne s’est pas arrêté là… Il a poursuivi sa découverte charnelle en chuchotant à mon oreille droite, tout doucement, puis, à mon oreille gauche. C’était tellement puissant que j’avais l’impression que tout mon corps flottait. Vous voulez savoir l’effet que ça fait ? Et bien pour ma part, ça correspond au moment juste avant l’orgasme. Vous voyez, ces quelques petites secondes où vous sentez que ça monte, ça monte et puis ça explose. C’est ce moment-là. Et ça vaut aussi pour les hommes, je pense.

Si je devais qualifier ces scènes de fétichisme d’oreilles, en tant que femme, je dirais que c’est un orgasme avant l’orgasme.

Alors, oui, j’assume haut et fort, je suis une fétichiste sexuelle et surtout très excitée par le fétiche des oreilles ! J’en demande encore. Je sais quoi faire dorénavant pour bien exciter mon mec et puis ça change un peu de nos pratiques habituelles. Par exemple, la pénétration peut se faire d’une autre manière, un lobe dans une bouche. De quoi booster nos relations sexuelles !

Par contre, du coup, je me demande, est-ce que j’ai trompé mon mec en suçant… le lobe d’un inconnu ?

Assumer son fétichisme

Et vous, avez-vous déjà testé le fétichisme des oreilles avec votre partenaire ? Si cette pratique n’est pas très répandue, elle ne doit pas représenter un sujet tabou pour autant ! Si vous avez une attirance pour les oreilles, je ne peux que vous conseiller de l’affirmer, que ce soit avec votre compagnon ou d’autres partenaires sexuels. En effet, l’oreille est une zone érogène comme une autre, alors pourquoi ne pas en profiter ? D’autant plus qu’il n’y a rien de mieux que de pouvoir pimenter sa vie sexuelle avec des petites nouveautés. En revanche, si votre partenaire n’est pas fétichiste, je vous recommande de ne pas insister. Comme pour toute relation sexuelle, le consentement et la communication restent les clés de la réussite !

Où trouver des partenaires fétichistes des oreilles ?

Si vous n’êtes pas en couple, ou que votre partenaire n’est pas lui-même fétichiste, il peut être difficile de trouver des personnes qui partagent vos fantasmes.

Heureusement, il existe des sites de rencontres spécialisés pour les fétichistes. Ainsi, peu importe vos petits fétiches, ces sites de rencontres vous permettront de trouver un partenaire consentant pour des parties de plaisir !

Parmi ces sites, Jacquie & Michel Fétichistes, Rencontre Fétichisme ou encore Alt.com. Je vous avoue en avoir testé plus d’un. Vous retrouverez d’ailleurs plusieurs partages d’expérience sur ce blog. Ces sites de rencontres pour fétichistes sont des incontournables du milieu fétichiste. En effet, le fétichisme est, encore aujourd’hui, très tabou au sein de notre société. Alors, échanger avec des personnes ouvertes sur le sujet, ça fait du bien.

Que vous soyez attiré par le cuir, le BDSM, les pieds, les oreilles ou encore le latex ; un conseil : lancez-vous !

Laisser un commentaire